Vox eorum, que se passe-t-il ?

Souvenez-vous, je vous en parlais ici :

Vox eorum, une nouvelle maison d’édition indépendante qui se veut avant-gardiste. Voici leurs revendications :

C’était en novembre 2021. Depuis presque un an plus tard, que se passe-t-il ? Où en est la maison d’édition qui se veut plus diverse dans ses parutions ?

Revenons un peu en arrière. Deux jeunes femmes, Philippine et Laëtitia. C’est un projet prometteur : des livres avec de la diversité, des goodies des cartes, un format papier ET numérique… Mais pour réaliser tout ça il faut de l’argent. Beaucoup d’argent. Alors la ME annonce l’ouverture d’un Ulule, une plateforme de crow-funding.

Fastforward, en octobre 2021 : ça y est, la ME a réuni tout les sous nécessaires, le contrat auteur-ME est signé, les potentiels lecteurs sont ravis, la couverture est dévoilée.

Au total, cinq-mille-cent-huit euros au total ont été amassés, grâce à la contribution de divers donateurs, tous enthousiasmés par ce projet de Maison d’édition.

Depuis, aucun livre n’a été publié malgré le succès de la campagne et les réseaux sociaux de Vox Eorum restent désespérément silencieux. Pas de communications, cependant selon certains bruits de couloirs, la ME aurait tout simplement fermé. Avant même la parution du premier livre.

Et maintenant ?

La question qui se pose maintenant, concernent les dons qui ont été fait à la plateforme. La campagne n’étant plus en cours mais bien terminée depuis longtemps, il est impossible de faire une réclamation à Ulule directement. Qu’adviendra-t-il alors de tous les dons faits pour cette campagne ? Seront-ils versés sur un compte bancaire privé ? L’intégralité sera-t-elle remboursée aux donateurs ?

Pur l’instant nul ne le sait. Une chose est sûre, c’est un beau projet qui malheureusement n’aura pas su voir le jour. Manque d’investissement ? Manque de professionnalisme ? Ou tout simplement difficultés administratives ? Saura-t-on un jour ?

Pour autant ça ne veut pas dire que toutes les campagnes de crowfunding sont à bannir. S’il y a un projet de livre qui vous tient à coeur, n’hésitez pas à la financer. La majorité du temps ça se passe bien et le projet voit le jour !


P.S. Pour ceux qui souhaiterait demander un remboursement, peux être contactés directement la ME sur son site web.

Update 8h45, HAE

La Maison d’édition aura finalement envoyé un mail à certains contributeurs pour les informer d’un remboursement.

Attracted to you

Hello Friends ! Je vais essayer d’être concise car je sais que vous détestez les blablas en début d’épisode mais un petit mot s’avère nécessaire pour vous mettre dans le contexte.

Je sais que c’est un peu inhabituel, et cela étant dit, je sais aussi que je suis une très mauvaise actrice. Mais si vous y mettez un peu du vôtre je suis sûre que vous parviendrez à vous immerger dans l’histoire !

Si vous avez aimé cet épisode, vous pouvez m’encourager en le partageant sur vos plateformes préférées (Twitter, Facebook, Instagram).

Trêve de blabla. Je vous laisse enfin avec l’épisode (mais avant je vous laisse le résumé !)

Keith est la définition même de l’homme sans coeur, prétentieux et insensible. Son visage est aussi froid que l’Antarctique. Tout porte à croire que l’amour n’a aucune place dans sa vie. Pourtant, il semble porter en lui une profonde douleur qu’il n’a jamais avouée à personne. Une douleur qu’il chérit autant qu’il la déteste.

Karen, elle, a 32 ans et collectionne les hommes autant que les escarpins Louboutin. Elle vit sa vie comme elle l’entend et se fiche éperdument de ce que pensent les autres, surtout sa famille, pour qui sa vie est un mini scandale.

Tout les séparent, et pourtant, leur caractère est similaire. Pourront ils résister à cette attirance entre eux, lorsque passé et présent se télescopent et que plusieurs conflits les opposent?

Attracted To You Grande Lectrice

Recevez de nouvelles chronique dans votre boîte de réception.

Dernières nouvelles du blog

Legendborn ou le problème problématique des couvertures en France

Si vous suivez de près la communauté livresque sur les réseaux, vous n’avez pas pu passer à côté. La ME J’ai Lu à décider de traduire et publier le roman de fantasy Legendborn (écrit par Tracy Deonn). Il retrace l’histoire d’une adolescente de 16 ans, Bree Matthews. Il se passe des choses un peu suspecte sur son campus, voire magique et elle va faire la connaissance d’une société secrète qui chasse les créatures imaginaires (notez comme je suis douée pour les résumés).

C’est une très bonne nouvelle pour toutes les personnes qui sont à la recherche de plus de diversité dans la littérature jeunesse par exemple et je n’ai aucun doute que ce livre trouvera son public, la fantasy étant un des genres les plus consommé en France surtout auprès des 12-24 ans.

Mais alors c’est quoi le problème ?

Voici l’illustration de la couverture US :

Maintenant, voici l’illustration qu’a choisi l’éditeur J’ai Lu

J’ai beaucoup de choses à dire sur cette couverture. Premièrement : c’est moche. Les livres de fantasys sont les livres qui ont généralement les plus belles illustrations. On retrouve rien du tout de tout ça dans cette couverture. Elle est très simple, pas d’enliminures, pas de reliefs, ps de personnage représenté dessus. Elle n’attire pas l’oeil. On ne comprends pas que c’est un livre de fantasy. En fait on dirait une couverture de romance de Noël. Et dans ce genre là elle est parfaite, pas pour de la fantasy. bref, critiquable à pleins de niveaux.

Mais le plus gros problème

Il n’y a rien qui vous choque sur la couverture française ? il n’y a pas de personnage. Et si on pourrait croire que c’est anodin, ce n’est pas le cas. Parce que ce n’est pas la première fois que des ME françaises, mettent en avant une traduction en effaçant complètement le personnage de couleur noir sur la couverture.

C’est notamment le cas pour Le Trône de Cendres

Ce fut aussi le cas pour Winter, le dernier tome des chroniques lunaires. La première couverture était comme ceci :

À l’intérieur du livre on peut lire ceci :

« Sa chevelure épaisse, sa peau de la couleur chaude du chocolat »

Lors de l’édition de poche, ils ont donc changé la couverture initiale pour celle-ci :

Ce phénomène quoi qu’on en pense, n’est pas rare et il porte un nom : l’invisibilisation (ici des personnages noires) ou White washing dans les deux derniers cas. Et ce n’est pas du tout anodin.

Mais j’en parlerais dans une partie 2.

Legendborn, une traduction douteuse ?

La traduction du roman Young Aduldt Legendborn n’en n’est décidément pas à son premier scandale !

Paru en août 2022, le roman semble comporter quelques erreurs de traductions. Et par erreurs, j’entends que des passages entier auraient été supprimés du bouquin.

Les passages en question :

En quoi ça pose problème ?

C’est déjà la deuxième problématique qui se pose avec ce seul et unique tome. La réponse apportée par les lecteurs est un mécontement manifeste. Le monde du livre ne s’éloigne pas de la relation client. Si le client achète un produit, il veut en être totalement satisfait. Pas un peu, pas à moitié mais totalement satisfait. Pour la simple raison que le lecteur/client aura investi son argent dedans. Il est donc normal qu’il s’attende à lire une oeuvre complète, sans passages effacés !

Mais selon l’angle où l’on se place, la perception qu’on aura de cet évènement, ne sera pas le même. Et en réalité, l’issue est plutôt néfaste pour nous. La ME pourrait venir à se dire qu’ils ont essayé quelques chose de différent mais que le livre n’a pas plu au public visé, parce que pas assez d’achat (alors que le manque d’achat est intrinsèquement lié à la piètre qualité de traduction). Parce que pourquoi payer le prix fort pour une oeuvre incomplète ? Est-ce que je me permettrais d’enlever le carré rouge sur l’oeuvre de Pietr Mondrian ?

Et donc moins de traductions pour nous. Parce que si le livre ne plaît pas, pourquoi en publier d’autres ? Et c’est comme ça qu’on se retrouve avec des excuses comme « la diversité ne fait pas vendre/ ce n’est pas ce que le public recherche » alors que le problème vient bien d’ailleurs. Et par ailleurs cela pousse les gens à se tourner davantage vers la VO (Grande-Bretagne et États-unis). Cela ne pousse donc pas l’édition française à faire plus d’efforts. On se retrouve alors dans un cercle vicieux.

On dit que l’argent est le nerf de la guerre. Il peut aussi être une forme de soutien. Acheter un livre signifie tout aussi bien : « J’approuve votre projet de traduction, et je souhaiterais en voir d’autres dans le futur« .

Sauf que…

Le travail de traduction reste important car les auteurs en France sont déjà peu ou pas publiés du tout. Ce qui fait qu’on a droit à très peu de représentation dans les livres. Tout le monde ne lit pas l’anglais . Je ne vois pas pourquoi dans un pays ou le français est la langue majoritaire, on devrait se forcer à lire en anglais. Le rayonnement français ce n’est pas pour maintenant.

Et en plus :

Ça dénature l’oeuvre initiale de l’autrice. Écrire un livre est un projet de longue haleine. Chaque phrase, chaque paragraphe a sans doute été choisi de manière appliquée et afin de former un tout cohérent avec le reste de l’oeuvre. De la même façon qu’on n’efface pas une partie d’un tableau, on ne supprime pas des paragraphes de livres.

Je n’ai personnellement pas lu ce livre (fantasy, voilà, voilà) mais d’autres personnes l’ont lu et voici ce qu’elles déclarent :

Donc apparemment ce ne serait pas un simple problème de paragraphes effacés et envolés mais toute la vibe du perso principal qui serait affecté.

Résumé pour les intéressés :

Après le décès de sa mère dans un accident de la route, Bree Matthews, seize ans, ne désire qu’une chose : quitter la maison familiale et tous ses souvenirs d’enfance. Intégrer le programme anticipé de la prestigieuse université de Caroline du Nord, à Chapel Hill, semble être une échappatoire idéale – jusqu’au jour où elle est témoin d’une agression magique, repoussée par deux étudiants plus âgés. Dès lors, tout ce que Bree croyait savoir sur le monde s’écroule : non seulement la magie existe, mais une société secrète millénaire lutte sans relâche pour préserver l’humanité des hordes maléfiques qui menacent de l’éradiquer. Une société qui pourrait avoir joué un rôle dans la mort de sa mère. Pour connaître la vérité, Bree n’a d’autre choix que de l’infiltrer, à ses risques et périls…

À l’heure d’aujourd’hui, lundi 26 septembre 17hoo, heure avancée de l’est, la ME n’a pas fait de déclaration à ce sujet. Mais si c’est le cas je viendrai vous faire une mise à jour par ici !

Les sirènes

Ça fait bientôt trois ans que nous savons qu’un live-action de la petite sirène sortira en 2023. Pourtant à chaque grande étape de promotion de ce film ( annonce du casting, trailer etc.). des voix se font entendre. L’actrice choisie pour jouer Ariel est une chanteuse, Halle Bailey, ce qui fait sens puisqu’Ariel est connue pour être la meilleure chanteuse de l’océan et la fierté de son papa le roi sirène.

Qu’est-ce qui cloche donc ? Les rumeurs de mécontentement montent dans les sphères de l’internet. Et pour cause, Halle Bailey, est une actrice noire. Et Ariel, dans le Disney original est une sirène blanche.

Des arguments « scientifiques » ont même été avancés pour contrer la sortie de ce film, mais commençons d’abord par les plus simples d’entre eux

LES ARGUMENTS

La petite sirène est danoise

Hans Christian Andersen était Danois. C’est vrai. La petite sirène, elle, n’est pas danoise. Son origine n’est absolument pas précisé dans le conte. La seule géolocalisation qu’on trouve c’est :

Au large dans la mer, l’eau est bleue comme les pétales du
plus beau bleuet et transparente comme le plus pur cristal

Mais si on parle du film d’animation, elle n’est toujours pas danoise. Comment puis-je l’affirmer avec certitude ?

Sébastien le crabe a un accent créole (vidéo à l’appui).

Et c’est aussi le cas dans la version originale, inutile de chercher. Son meilleur ami Polochon est un poisson chirurgien. La seule et unique fois où j’en ai vu c’était… dans les Caraïbes (mais j’ai pas fait tous les océans, je le reconnais).

L’authenticité de l’oeuvre original

C’est une fiction et pas un vrai personnage ! Si vous souhaitez représenter Marie-Antoinette noire ou autre je comprendrais que ça gêne. parce qu’elle a réellement existé et est ancré dans une réalité, et une époque. Ce qui n’est pas le cas de la petite sirène.

(Par contre je ne sais as si vous savez mais même en Europe il y a des noirs. Je prends mon propre cas : je suis noire et bien bien française).

Les sirènes ne peuvent pas être noires

En fait si. Les contes existent généralement à plusieurs échelles, et chaque régions/contient a sa propre version.

Par exemple en Grèce antique les sirènes étaient représentés comme ceci :

Mami Wata, est une sirène noire car elle est issue du folklore africain/caribéen. Et elle est généralement représenté comme ceci :

Il existe également plusieurs types de sirènes dans les contes chinois.

Elle vit trop profond dans les océans (pour être noire)

Elle vit trop profond dans les océans pour pouvoir être noire. C’est ce qu’affirme (le non-scientifique) Matt Walsh. La raison est simple, il fait trop noir dans les profondeurs de l’océan, les rayons du soleil ne passent pas.

C’est probablement l’argument qui me fait le plus rire. Recentrons un peu les choses : c’est une fiction. Ce live-action ne reprend strictement ACUN fait historique. Les sirènes n’ont jamais existé. Les crabes ne chantent pas. Les sorcières-pieuvres n’ont pas de potion magique à disposition.

Et d’ailleurs, puisqu’on en parle, Ariel n’a jamais été représentée avec des bronchies. Alors elle ne pouvait SCIENTIFIQUEMENT pas respirer sous l’eau ! C’est donc un argument jugé non-valide par le tribunal WOKE.

https://tenor.com/embed.js

Maintenant, laissez-moi vous dire pourquoi tout cela n’a aucune importance.

LES CONTRE-ARGUMENTS

La véracité de l’oeuvre

Le dessin animés de Disney est lui-même une adaptation. Par exemple dans la version de Hans:
a) Elle ne s’appelle pas Ariel
b) La sorcière ne lui prend pas sa voix, mais quand elle marche avec deux jambes nouvellement acquises, la petite sirène à la sensation d’avoir des lames de couteaux qui lui lacèrent la peau
c) elle meurt à la fin (désolée pour le spoil mais l’histoire date quand même de 1837).

Au niveau des libertés prises par Disney, je pense qu’on est là. C’est pareil pour le live-action. C’est une adaptation de l’adaptation, donc on peut prendre des libertés scénaristiques. Autrement, c’est du plagiat (ou une vulgaire copie-conforme ; ce qui n’a pas grand intérêt).

Au lieu de reprendre des contes qui existent déjà, les noirs n’ont qu’à créer leurs propers histoires

C’est déjà fait. Après on sait tous qu’on a moins de chance de se faire publier et/ou adapter au cinéma.

Mais si vous souhaitez voir plus de récits avec des sirènes noires et originellement noires, jetez un petit coup d’oeil à à la sélection ci-dessous 😉

Plus de lectures avec des sirènes noirs (sélection bilingue bien sûr )!

De manière plus récente, cet album pour enfants vient de sortir.

On y retrouve une sirène qui a du mal à accepter ses cheveux.

Cet article fait parti des quelques ressources disponibles sur le site. Si tu souhaites en trouver d’autres, tu peux cliquer sur l’onglet Thèmes, via le menu du blog et sur « Ressources ».

Bonne lecture et à bientôt 😉

Abonne-toi pour plus d’articles et chroniques de livres !

Lecture de juillet 2022 : sous le signe de la légèreté

Le mois de Juillet a été bercé par des lectures plus légères. On a un peu de tout : des romans, des nouvelles, de la poésie et de la BD.

Si vous souhaitez écouter l’épisode en entier, c’est juste ici :

⬇️

Lectures De Juillet : sous le signe de la legèreté Grande Lectrice

Sinon, vous pouvez cliquer sur chacune des couvertures. Cela vous mènera directement à la chronique du livre concerné (et petit ajout en bonus : vous pouvez lire directement le résumé pour vous donner une petite idée en amont).

Si l’épisode t’a plu et que tu souhaites en écouter un autre, c’est par ici :

En attendant, si tu souhaites ne rater aucun épisode, tu peux t’abonner ici. C’est gratuit, et tu seras avertie à chaque fois que je publierai un article ou un épisode

Recevez de nouvelles chroniques dans votre boîte de réception.

Comment décrire un personnage noir ?

Eh bien, oui, c’est important ! Et tu comprendras pourquoi en lisant la partie « À propos » de mon blog. C’est important d’être représenté. Ne pas être présent en littérature, en cinéma ou peu importe l’art ça revient à nous effacer et à nous invisibiliser. Or nous sommes bien là, nous existons. En plus, ça joue d’une manière ou d’une autre sur l’inconscient collectif. Si si je vous assure.

Alors, comment fait-on pour décrire un personnage noir ?

Lire la suite « Comment décrire un personnage noir ? »

(Le problème du) Festival du livre de Paris

Le Salon du livre de Paris qui a habituellement lieu en Mars, change de nom et devient le Festival du Livre de Paris.

Pour ma part il y a bien longtemps que j’ai arrêté d’aller au salon du livre parce que je trouvais que ça devenait n’importe quoi. Mais alors laissez-moi vous dire que le Festival du Livre est complètement parti en vrille cette année ! On part donc sur un petit récapitulatif de pourquoi vous ne devriez pas aller au Salon Festival du livre cette année !

Pour changer et depuis quelques années vous ne pouvez pas venir avec votre propre livre et le faire dédicacer, on, vous devez RACHETER un exemplaire et faire dédicacé celui-ci.

– Le problème des dédicaces

Puisqu’on parle d’achat, c’est aussi devenu plus compliqué ! Avant si vous tombiez sur un livre que vous aimiez, vous sortiez la monnaie et puis vous aviez votre livre. Cette année si vous voulez acquérir un livre, vous devrez naviguer jusqu’à la librairie centrale (la caisse en gros) et repartir sur un autre stand. Soyons sérieux deux minutes. Cela veut probablement dire que vous allez faire la queue au stand (vu leur petitesse) et refaire la queue à la caisse centralisée puisque c’est ce que TOUT LE MONDE VA FAIRE !

– Le problème des stands

Les stands . Il y a un gros problème avec les stands cette année car ils sont hors de prix (et j’entends encore plus que d’habitude). O part dur du 10 000 euros pour le plus petit stand (5m²) et en plus de ça leur stock est limité. Ce qui veut dire que si une petite ME parvient à payer le prix exorbitant du stand elle ne pourra pas le rentabiliser parce qu’elle aura fini ses ventes à 12 h et n’aura plus de stock. Compliqué hein !

– Le problème du chrono !

Et last but not least : le temps de passage dans le Festival est chronométré ! Je cite : « Si vous avez acheté un billet matin, vous ne pourrez pas rester jusque dans l’après-midi !

Donc comme je le disais je n’y vais plus depuis des années mais franchement vu l’organisation je ne vous encourage pas non plus à y aller. Les grandes maisons d’éditions sont peut-être gagnantes mais les plus petites n’auront pas la visibilité méritée et c’est vraiment dommage !

Dernières nouvelles du blog

Attracted to you

Hello Friends ! Je vais essayer d’être concise car je sais que vous détestez les blablas en début d’épisode mais un petit mot s’avère nécessaire pour vous mettre dans le contexte. Je sais que c’est un peu inhabituel, et cela étant dit, je sais aussi que je suis une très mauvaise actrice. Mais si vousLire la suite « Attracted to you »

Les sirènes

Ça fait bientôt trois ans que nous savons qu’un live-action de la petite sirène sortira en 2023. Pourtant à chaque grande étape de promotion de ce film ( annonce du casting, trailer etc.). des voix se font entendre. L’actrice choisie pour jouer Ariel est une chanteuse, Halle Bailey, ce qui fait sens puisqu’Ariel est connueLire la suite « Les sirènes »

Abonne-toi pour plus de contenus similaires !

Fragrance- Suzanne Nsilulu

Attracted To You Grande Lectrice

Ceska est ce que l’on appelle un « nez ». Surdouée et passionnée, elle ne rêve que de parfums, de senteurs et de fragrances. Mais lorsqu’elle parvient enfin à trouver un emploi à la hauteur de ses espérances et son talent, elle comprend très vite qu’à cause de son jeune âge et sa couleur de peau, elle va devoir se battre pour réussir. Alors qu’elle lutte pur se faire une place dans le monde impitoyable du luxe, elle se retrouve au coeur d’un triangle amoureux qui pourrait bien menacer sa carrière. Entre ambition et réalité, la jeune femme va devoir faire des choix, tant sur le plan professionnel que sentimental. Loin des siens et sans véritable soutien, Ceska saura-t-elle aller au bout de ses rêves et accomplir son destin ?

Recevez de nouvelles recettes dans votre boîte de réception.

À la recherche d’hier- Solim K.D

À La Recherche D'hier Grande Lectrice

Combien de chances sur mille a-t-on de rencontrer une personne qui porte le même prénom et le même nom que soi ?

Lorsqu’
Esmée Koffi découvre sur les réseaux sociaux une jeune femme qui se prénomme comme elle, son étonnement est grand. D’autant plus que leur patronyme également est identique…
Il semble pourtant que là s’arrêtent leurs ressemblances. C’est la conclusion à laquelle parviennent les deux jeunes femmes lorsqu’elles se voient physiquement.

Mais, quelques mois plus tard, la rencontre d’un homme qui semble surgi du passé bouleverse la quiétude d’Esmée et fait voler en éclats le semblant de normalité dans lequel évolue sa famille depuis une dizaine d’années.

Et si le fait que les deux jeunes femmes s’appellent pareil n’était pas dû à une simple coïncidence ?
Et pourtant, avoir des réponses s’avère une mission quasi impossible, car le passé qu’Esmée et sa famille évoquent semble n’exister que dans leur imagination…

Tapes des mains si tu as aimé lire cette chtonique !

Recevez de nouvelles recettes dans votre boîte de réception.

Le premier président noir de France

RÉSUMÉ : Sud de la France, 2046.
Joe Nya, natif du Cameroun et professeur à Berkeley, a posé ses valises à Tourtour, un paisible village provençal. Avec femme et enfant, il découvre la vie locale en ce milieu de 21e siècle, après que l’essor de l’Afrique a transformé le paysage politique et économique international. Si Joe est ici, c’est parce que derrière l’un des portails des résidences de Tourtour vit l’homme qu’il cherche à interviewer. Mais Joe s’interroge : quelles questions pose-t-on au premier président noir de la République française ?
Alors que l’heure de la rencontre approche, Joe ignore quel impact aura cet entretien sur sa vie et comment il s’inscrira dans l’histoire du monde.

Le Premier Président Noir De France Grande Lectrice

Recevez de nouvelles recettes dans votre boîte de réception.

Blood Sisters

Attracted To You Grande Lectrice

Keith est la définition même de l'homme sans coeur, prétentieux et insensible. Son visage est aussi froid que l'Antarctique. Tout porte à croire que l'amour n'a aucune place dans sa vie. Pourtant, il semble porter en lui une profonde douleur qu'il n'a jamais avouée à personne. Une douleur qu'il chérit autant qu'il la déteste. Karen, elle, a 32 ans et collectionne les hommes autant que les escarpins Louboutin. Elle vit sa vie comme elle l'entend et se fiche éperdument de ce que pensent les autres, surtout sa famille, pour qui sa vie est un mini scandale. Tout les séparent, et pourtant, leur caractère est similaire. Pourront ils résister à cette attirance entre eux, lorsque passé et présent se télescopent et que plusieurs conflits les opposent?

Studio Fal (Youtube) pour les génériques de début et de fin


Noël désastreux, mariage heureux !

Un livre que j’ai vraiment beaucoup attendu cette année c’est celui. D’avance je vous pr.sente mes excuses, cet avis littéraire aurait en fait dû être un épisode de podcast mais par manque de temps me voilà aujourd’hui en train de rédiger cet article !

Donc comme je vous disais j’ai beaucoup attendu ce livre notamment parce que je m’identifie énormément à l’autrice pour des raisons que j’ai dévoilé il y a de cela quelques temps déjà !

Pas beaucoup d’options lorsque vous attendez patiemment soit il est à la hauteur de vos attentes, soit c’est un bide complet et après avoir refermé votre lecture, vous restez des heures l’air hagard à regarder dans le vide en vous demandant ce qui a bien pu flopper.

Avec Noël désastreux, mariage heureux, que j’ai attendu pendant approximativement un an, c’était mal parti.

Généralement dans les romances enemies-to-lover, il y a au moins un personnage auquel vous allez vous identifier, avoir de l’empathie pour lui et vous imaginez à sa place. Ici ce n’est pas le cas. J’ai toruv. les deux perso franchement antipathiques ! Aussi imbuvables l’un que l’autre.

Heureusement par la suite ça va mieux, et j’ai pu profiter de l’ambiance familiale et conviviale que fédère le livre. Les petites taquineries entre frères et soeurs font l’affaire, et la romance prend place tranquillement.

Et sur l’échelle de Noël ?

C’est un 7/10 facile. On a de la neige, beaucoup de fromage fondue et ne prime de ça un mariage. En ce qui concerne la couverture, elle est rouge avec des bonhommes de neige et des sapins. Très christmassy donc je mettrai un bon 9 !

J’espère que cet avis vous aura plu, je vous mets le résumé complet juste en dessous et je vous dis à demain !

Résumé : Noël sera peut-être raté… mais au moins il sera pimenté !

Cat le savait : passer Noël dans les Pyrénées pour préparer le mariage de la mère de Maxime, son meilleur ami, promettait des vacances chaotiques. Son rôle de témoin l’occupe déjà à plein temps, et voilà qu’elle doit en plus garder les trois petits monstres de Maxime en attendant que ce dernier revienne de New York. Mieux encore : elle est obligée de se coltiner Gaspard, l’un de ses amis, un mec coincé, rabat-joie et psychorigide. Et ça, c’est la goutte de lait qui fait déborder le chocolat chaud ! Le pire, c’est qu’elle arrive encore à le trouver canon avec son petit air de Lenny Kravitz. Après tout, quitte à passer un séjour en enfer, pourquoi ne pas en profiter pour apprécier la chute de son joli fessier sur les pistes de ski…

[Calendrier de l’avent] Jour 21 : La romance presque parfaite d’une accro à Noël

Dernières nouvelles du blog

[Calendrier de l’avent- Jour 18] Mon beau sapin, roi des enf*** que j’aime ton fessier

Format : audio
Temps d’écoute : 8 minutes 50

Mon beau sapin roi des ***, que j'aime ton fessier Grande Lectrice

Mon beau sapin roi des ***, que j'aime ton fessier by Grande Lectrice

Dernières nouvelles du blog

Blood Sisters

Studio Fal (Youtube) pour les génériques de début et de fin