La Daronne

TW RACISME

Il y a quelques jours, Les Éditions Points ont, pour faire la promotion d’un de leur roman, publié une photo à forte connotation raciste (raciste tout court en fait). Après le tollé que ça a fait, l’éditeur a supprimé la photo de ses réseaux sociaux ni vu ni connu. Ce que je me suis dit : « Tiens, c’est quand même bizarre qu’un tel concept leur soit venu en tête. Je me demande bien ce que contient ce livre pour que les éditeurs aient eu une idée pareille ! »

Et donc je l’ai lu parce que quand même, en 2020 on n’oserait pas publier un livre si ouvertement raciste non ? *soupir* J’ai donc lu. Et heureusement pour moi ce n’était pas un livre très long (moins de deux-cents pages).  

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, ce roman est nul. Et oui, il est raciste. L’intrigue est très simple : une femme d’âge moyen et d’origine franco-tunisienne (et juive par sa mère il me semble) qui a toujours vécu une vie confortable est ensuite confrontée à la pauvreté pendant une bonne partie de sa vie. Le seul moyen qu’elle a trouvé pour s’en sortir, c’est de vendre de la drogue.

Pourquoi ce roman peut marcher ? Y a des vibes de spleen, l’actrice a un style particulier un peu pompeux, le roman se veut original en soi-disant renversant les codes mais en réalité il n’y a pas plus cliché et plus stigmatisant. Je ne comprends pas et j’insiste là dessus JE NE COMPRENDS PAS COMMENT CE ROMAN A PU OBTENIR UN PRIX !

Vous penserez sans doute que j’exagère etc. mais si vous ne me croyez pas, voici un petit florilège de ce que j’ai pu lire la semaine passée :

  •  » Les vieux c’est comme les bêtes ça sent tout » Ah ben super. Pour info c’est une aide-soignante qui parle.
  • « Les Moufti et leurs copains étaient nés en France et ne connaissaient du bled que ses plages »- Là il faut savoir, soit on est trop assimilé, soit on ne l’est pas assez, bref y a jamais rien qui convient.
  • « Les jolis vêtements en tweed du roi nègre » – Je mens pas ces mots sont écrits tels quels dans le roman. Vous comprendrez bien sûr ce que l’autrice a essayé de faire, un roi noir c’était trop, il a donc fallu le rabaisser au rang de nègre (hé oui).
  • « Quelle horreur, un nègre »- c’est la mère du personnage principal qui parle. Évidemment, rien ni dans les phrases suivantes ni dans tout le texte qui viendrait contrebalancer ce point de vue. Ah si, le PP a bien dit qu’elle l’aimait, son serviteur *soupir*
  • « Ma mère n’avait vu son premier Noir que grimé en cannibale, à l’âge de 14 ans dans un cirque itinérant » – Encore une fois, vous comprenez on justifie le racisme de la mère par son ignorance. C’est vrai qu’il faut être très ignorant pour avoir peur d’un être humain mais quand même en faire son homme à tout faire. Faut pas exagérer. 
  • Et last but not least :  » Ces types avaient du goût (…) Pas du genre à penser comme les musulmans bas du front » – On vous dira sans doute que c’est une critique de la religion ou que sais-je. C’est faux, Ce n’est absolument pas le cas. Déjà y a clairement un amalgame entre musulman et personne originaire du Maghréb. Et en plus j’en reviens pas qu’on puisse faire une généralité telle que les musulmans… ces idiots. Pas les personnes avec qui elle souhaite faire affaire, pas les dealeurs, pas l’équipe non non. Le mot choisi est bien évidemment centré sur le stigmat de toute une population qui n’a rien demandé.

Et s’il n’y avait que ces phrases, oh que non tout le roman est comme ça. Je refuse de croire qu’un tel livre est pu être publié en fait.

En résumé :

Ce roman n’est pas drôle

Ce roman n’est pas original

Ce roman n’est pas à prendre au second degré

Non l’héroïne n’est pas badass !

Et non, ce roman dénonce rien du tout (je sens que je vais y avoir droit à celle-là).

Tous les clichés les plus essentialisants et les plus rabaissant sont utilisés dans ce livre et en plus avec le ton un peu bon chic bon de l’autrice qui m’a clairement tapé sur le système.

Je vous passe les détails sur les chinois, sur les gens qui vivent dans le 20 ème arrondissement de Paris, et sur la prison sinon ce post n’aura jamais de fin.

Dites vous quand même que j’ai payé pour lire ça ! Et en plus un film va sortir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s