La demeure du Ciel- album jeunesse ownvoice

L’autrice jeunesse Laura Nsafou (Mrs Roots pour les intimes) est de retour aujourd’hui avec un troisième livre pour enfants. L’album nommé la demeure du Ciel.

Après les thématiques très bien renseignée sur le désamour du cheveu crépus et le colorisme, l’autrice parisienne s’attaque cette fois-ci au deuil infantile. La grand-mère de Sofia n’est plus là depuis quelques temps. Ses parents lui ont dit qu’elle était partie au Ciel. Mais l’anniversaire de sa grand-maman c’est demain. Alors Sofia va organiser une grande fête.

Je vous laisse avec ce résumé pleins de suspense car je ne l’ai pas encore lu mais je suis super contente de voir que Laura Nsafou sort cet album. C’est une autrice dont la plume n’a rien à envier aux plus grands auteurs et elle trouve toujours les mots justes pour expliquer les choses injustes de la vie aux plus jeunes.

En plus du deuil, cet album couvre plusieurs autres sujets dont l’héritage et la transmission culturels.

Cette fois je ne vous parlerai pas de la qualité des illustrations mais il semblerait que l’équipe Cambourakis et Laura Nsafou aient décidé de s’entourer d’une illustratrice différente des premiers albums. C’est donc Olga Giollaud qui viendra nous charmer le temps de quelques pages.

Félicitations à ces deux jeunes femmes pour ce travail acharné ! Le livre est disponible à partir d’aujourd’hui, 1er Septembre, dans toutes les (bonnes) librairies en France, au Canada, en Belgique et en Suisse.

À partir de trois ans.

Bonne lecture et à bientôt !

Avoir un blog

Je ne pensais pas que tenir un blog demandais autant de travail. Principalement parce que j’ai débuté avec des articles écrits, sur de la littérature générale principalement. Ensuite je me suis dirigé vers la littérature noire et le podcast. À partir de là c’est une autre paire de manches car je ne savais pas éditer un podcast, comment faire une couverture et les recherches pour lire des livres qui me faisaient envie me prenaient beaucoooup de temps ! Je m’y suis finalement habitué, je suis devenue plus à l’aise et j’ai adoré. Alors j’ai continué.

Je ne manque pas d’idées pour mon blog. En revanche je manque clairement de moyens (et parfois de contacts pour mettre certaines idées en place), mais là où le bât blesse et la partie qui demande tout autant de travail ; c’est la partie promotion. Je suis nulle à faire ça. J’ai du mal à communiquer dans la vie de tous les jours alors annoncer chaque semaine que j’ai sorti un épisode/ article c’est compliqué pour moi. Je ne sais juste pas quoi dire. C’est à partir de ce moment-là que les choses se corsent. Parce qu’on peut passer le maximum de temps sur un montage, faire en sorte que tout soit peaufiné, avoir des articles chaque semaine, si les gens ne sont pas au courant que ton podcast/ton blog existe. Alors ça ne sert à rien :/ Et le manque de vue est sans doute le plus décourageant. Ça revient à parler dans le vide et c’est très frustrant comme sensation. Pomme Rock en parle très bien ici d’ailleurs.

En me renseignant j’ai adopté plusieurs tactiques notamment celle de publier très régulièrement sur le blog et de l’annoncer sur mes différents réseaux sociaux pour informer les gens que j’ai sorti un épisode et il-est-plutôt-chouette-s’il-vous-plaît-allez-l’écoutez sur Twitter, en post Instagram en stories Instagram, avec des vizualizers, en story… Bref par tous les moyens possibles. C’est éreintant ! Et ça n’a pas marché pour moi à vrai dire ^^’

Anyway je reviens à la rentrée avec quelques petites vacances non prévues, parce que je prends toujours beaucoup de plaisir à faire ce que je fais néanmoins certaines choses vont changer. Je fais un boulot extrêmement prenant qui me draîne et j’ai des soucis de santé (non pas que je me justifie). Mais vous n’aurez malheureusement pas un article par semaine à partir de la rentrée. Je n’ai pas envie de rusher. Je me lève tôt et je me couche tard et une grande partie de mes journées sont consacrées au blog au ménage. Surtout, j’aimerais changer un peu le format du podcast et révéler ma créativité.

Enfin, je ne suis pas adepte de la consommation rapide. Si je passe sept jours à lire un livre, écrire un script, monter un podcast et le promouvoir pourquoi est-ce que la semaine suivante je devrai recommencer tout aussi sec ? Je sais qu’on est dans une ère de surconsommation mais mes épisodes ne sont pas jetables. Ils ont le droit de connaître leur « moment de gloire » et d’être apprécié écouté à leur juste valeur ? Alors je vais prendre plus de temps, découvrir de nouvelles choses et si Dieu veut, créer des podcasts plus qualitatifs (du moins si j’y arrive 😅).

J’espère qu’on pourra faire ça ensemble et qu’on découvrira tous pleins de livres ensemble. Mains dans la main. À bientôt 😘

Drama : Le problème Kate Clanchy et la non remise en question des biais racistes

Je tiens d’abord à m’excuser pour la piètre qualité de l’audio qui va suivre. Je voulais juste vous informer au cas où vous vous posiez des questions sur cette affaire. Évidemment et malheureusement ce n’est pas la première fois que ce genre de chose dans la sphère littéraire. Ce n’est pas la dernière fois non plus. Et non, cette affaire ne fera pas jurisprudence. Mais je préférais analyser cette situation au clame et vous en livrer ma compréhension. Encore désolé pour cet audio : le son, ma voix, la qualité… Rien ne va mais je vous dis l’essentiel sur le problème Kate Clanchy.

Le problème Kate Clanchy Grande Lectrice

Dernières nouvelles du blog

Le premier Cardinal noir

Le livre qui répond à la dernière catégorie du challenge : un témoignage. C’est celui du Cardinal Robert Sarah, le premier Cardinal noir du Vatican. Le cardinal dans le la religion catholique est le titre le plus haut après celui de pape.

Ici, on parle du Cardinal Robert Sarah, le cardinal le plus jeune au monde (il a accédé à ce titre quand il avait à peine 34 ans).

J’ai beaucoup aimé ce livre surtout la première partie où il raconte comment une petite famille du nord de la Guinée est devenue une famille de fervents croyants catholique, jusqu’à la décision du fils de de servir dans les ordres. Évidemment ça n’a pas été une mission de tout repos car « il n’y a pas de noirs dans l’église catholique ».

Pour ce qui est des points négatifs, j’ai l’impression que le livre est extrêmement long (et c’est peut-être qu’une impression) mais je n’ai vraiment pas pu aller jusqu’à la fin, parce qu’au bout d’un moment il faut passer à autre chose. Mais j’ai apprécié la façon de parler du Cardinal, on sent que c’est une personne très instruite et surtout il déborde d’amour pour ses pairs, ce qui s’est ressenti à travers cet écrit.

Au final ça reste une bonne lecture même si la seconde moitié du livre ne m’intéressait pas tant que ça. Ne partageant pas la même religion, c’est facile de s’y perdre avec les noms, les concepts etc. Surtout qu’il va en profondeur dans ses dogmes.

En tout cas je vous la recommande si vous êtes curieux et si vous souhaite en apprendre un peu plus sur le Cardinal Robert Sarah qui est un homme pleins de surprises !

Ce livre est le dernier du challenge. Ce fut un mois rempli de belles découvertes et je suis ravie d’avoir pu faire ce challenge une fois encore. Je prends quelques vacances pour le mois d’août et je serai absente sur tous les réseaux mais on se retrouve très vite è la rentrée.

Prenez soin de vous,

Christelle

Le secret d’une vie (Lili Rose Agnouret)

Portrait D'un Lecteur Épisode 1 – Jessica Lubino Grande Lectrice

Aujourd'hui je pars à la découverte d'une afro-lectrice. Découvrons tous ensemble les lectures de la bookstagrammeuse Jessica Lubino !

DERNIERS ARTICLES

Blood Sisters

Studio Fal (Youtube) pour les génériques de début et de fin

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Portrait de famille : entre deux feux

Vous allez finir par vous dire qu’elle n’est jamais satisfaite celle-là ! Pourtant les faits sont là : plus on lit de livres, plus on est critique envers nos lectures. C’est le cas pour le roman que je viens de terminer : Portrait de famille : le secret d’une vie.

Le résumé étant tellement alléchant mais finalement ce roman n’est pas un coup de cœur.

Pourtant le sujet abordé et mis en avant par l’autrice, qui est les violences familiales avait tout pour me plaire. on est face à un jeune homme de 25 dont le père est si maltraitant verbalement, abusif et dans l’hypercontrôle qui ne peut rien faire sans son aval. Et même avec son accord le chef de famille trouve toujours le moyen de hurler et de malmener sa femme et ses enfants.

Je pensais doncqu’on était face à un sujet d’émancipation par rapport au père violent et à la prise de conscience des vioelnces familailes dans la société !

Honnêtement ça avançait bien mais c’est parti en cacahuètes

Néanmoins malgré les histoires d’amour qui parsèment le livre (oui on est bien sur une histoire d’amour voire deux histoires d’amour), ce roman se laisse lire. Le plus gros frein reste pour moi LE STYLE DE L’AUTRICE. Je n’ai pas compris ni le style ni la mise en forme du roman. On est uniquement sur des dialogues

mais vraiment UNIQUEMENT des dialogues ! Et pourtant on n’est pas sur une scène de théâtre. Il n’y a pas de narrateur, pas de point de vue, on ne sait pas ce que les personnages pensent, pas de discours narratif. Rien. Que des dialogues, avec entre crochet la gestuelle et les émotions des personnages, (fâchée, en colère, se mordant la lèvre etc). Et 600 pages comme ça,  fait quand même un peu long.

En bref, ça passe mais peux mieux faire. Je ne sais même s’il y aura une suite mais s’il y en a une elle ne me donne pas envie. J’aurai juste aimer savoir comment se termine l’histoire avec le père.

P.S( je sais que je suis en retard pour mon propre challenge, c’est la lose mais j’ai eu quelques soucis ces derniers temps dont un accident de voiture). Je me rattrape comme je peux ! Je vous dis à bientôt !

Les mésaventures d’une meuf noire maladroite

Le challenge se poursuit tranquillement avec ce qui fut un petit défi pour moi. La non-fiction. Honnêtement j’en lis très peu et le moindre soupçon de concentration que j’ai quand je lis un livre…. s’évanouit complètement lorsque je lis de la non-fiction !

Les Mésaventures D'une Meuf Noire Maladroite Grande Lectrice

Dernières nouvelles du blog

Les mésaventures d’une meuf noire maladroite

Welcome to Lagos

Deuxième livre de ce challenge que je viens de terminer et qui correspond à la catégorie « Un livre dans une langue étrangère ». Welcome to Lagos c’est l’histoire de cinq personnes qui se rencontrent par hasard et qui vont faire un bout de chemin de vie ensemble : un déserteur qui fuit l’armée, un soldat, une femme victime de violences conjugales, une jeune femme à la recherche de sa famille et un militant. Ils essaient tous de rejoindre Lagos, la grande ville du Nigéria dans l’espoir d’un avenir meilleur.

Une chose en amenant une autre ils se retrouvent coincés au sein d’une affaire bien plus grande qu’eux et qui touchera le pays de manière nationale. Comment nos cinq anti-héros vont-ils s’en sortir?

Mon avis sur ce livre est mitigé : bien mais sans plus avec quelques petits défauts. L’intrigue est bien, très bien. Le plot est bien construit, l’histoire poursuit son fil tranquillement. Mais alors l’écriture en elle-même ? Un CAUCHEMAR ? On ne peut même pas dire que l’autrice ne sait pas écrire car indéniablement elle sait ! Elle sait manier les mots par contre le récit manque clairement de dynamisme. L’histoire avait beau être intéressante il manquait un peu d’adrénaline, le style était beaucoup trop plat pour moi.

Pourtant sur Goodreads les gens ont eu l’air de beaucoup aimé ce livre. Peut-être suis-je passée à côté de quelque chose ? En tout cas je ne regrette pas de l’avoir lu surtout que ça me donne un point supplémentaire sur le challenge et surtout la couverture est magnifique !

Et vous, vous en êtes où ?

BLACKATHON seconde édition

Mesdames et Messieurs je vous annonce le retour du blackathon ! Et cette année il aura lieu un peu plus tôt, en juillet !

La liste de ce mois-ci sera plus courte que celle de l’année dernière et le but est toujours le même : cumuler le maximum de points

Je me dois quand même de le préciser mais les personnages des oeuvres que vous lirez doivent être noirs ^^

Plus vous lisez de livres dans une catégorie, plus vous cumulez de points.

L’avantage par rapport à la dernière édition c’est que chaque semaine pendant tout le mois de juillet

C’est un point par livre lu et on se retrouve sur les réseaux sociaux avec le #glblackathon

Recommandations lectures de l’été ☀️

Épisode un peu spécial aujourd’hui avec deux invités de qualités 💜 L’épisode est un peu plus long que d’habitude mais il vaut la peine d’être écouté et je suis vraiment contente d’avoir pu discuter avec Mélina et Debora et partager sur notre passion commune qu’est la lecture ! Bonne écoute !

Portrait D'un Lecteur Épisode 1 – Jessica Lubino Grande Lectrice

Aujourd'hui je pars à la découverte d'une afro-lectrice. Découvrons tous ensemble les lectures de la bookstagrammeuse Jessica Lubino !

☀️Les livres mentionnés☀️

  1. Ma sœur serial killeuse
  2. Homebody de rupi Kaur
  3. Le fabuleux et triste destin d’Ivan et d’Ivanna de Maryse Condé
  4. Mme Saint Clair, reine de Harlem de Raphaël Confiant
  5. Hunger de Roxane Gay

Dernières nouvelles du blog

Bookstagrammeurs, bookstagrammeuse : bonne nouvelle !

Bonne nouvelle pour le petit monde de Bookstagram. Le réseau de partage Instagram aurait planifié de remettre les publications dans l’ordre chronologique au goût du jour. Souvenez-vous, en 2015, masse d’influenceurs nous suppliaient de « turn on notifications » suite au changement d’algorithme de la plateforme. Les publications suivaient auparavant un ordre chronologique. Ensuite, c’est devenu beaucoupLire la suite « Bookstagrammeurs, bookstagrammeuse : bonne nouvelle ! »

Mes histoires préférées ❤️

Mes Histoires Préférées ! Grande Lectrice

Dernières nouvelles du blog

7 livres pour nos chères petites têtes brunes !

7 Livres Pour Nos Chères Petites Têtes Brunes Grande Lectrice

Dernières nouvelles du blog

2 romances chrétiennes ❤️

2 Romances Chrétiennes Grande Lectrice

✨Petit point✨

Le complexe du sauveur blanc se définit de la façon suivante : Le « sauveur blanc » désigne une personne privilégiée et bien intentionnée, qui part dans une région moins développée du monde pour y accomplir une bonne œuvre auprès de communautés défavorisées. Elle ne leur fait pourtant bien souvent bénéficier d’aucune qualification vraiment utile – une formation médicale, par exemple – et ne connaît pas la culture du pays visité. Mais surtout, elle en profite pour poser « en héros » et entourée de « pauvres petits enfants ».

Je vous invite à lire les articles sources pour en savoir plus.

✨Les livres ✨

✌🏾Dernières nouvelles du blog✌🏾


Sources :

Comment se sortir d’une panne de lecture ?

Comment Se Sortir D'une Panne De Lecture ? Grande Lectrice

Dernières nouvelles du blog

[Calendrier de l’avent- Jour 3]Retrouve-moi cet hiver pour le meilleur et pour le pire

Commençons d’emblée par les choses sérieuses, c’est-à-dire : la couverture. Très douce et très délicate avec ce bleu-gris clair j’aime beaucoup ! Elle rappelle la neige et l’hiver même si on ne pense pas de suite à Noël. Elle appelle tout de même à la lecture. Pour ce qui est de l’histoire, c’est celle deLire la suite « [Calendrier de l’avent- Jour 3]Retrouve-moi cet hiver pour le meilleur et pour le pire »

Surprise et quelques petits changements sur le blog !

Portrait D'un Lecteur Épisode 1 – Jessica Lubino Grande Lectrice

Vous l’aurez donc compris, l’aventure continue sur le blog pour encore plus de découvertes et de littérature noire ! N’hésitez pas à faire un petit coucou à Céline par ici.

Merci d’être de plus en plus nombreux à me suivre ici et sur les réseaux, je vous à tous de gros bisous et je vous dis à la semaine prochaine pour de nouvelles aventures livresques 😘

DERNIERS ARTICLES

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.